Entretenir mon logement

Pour votre confort et votre sécurité

Oise Habitat vous invite à respecter quelques règles simples pour préserver la qualité de votre habitat et bien vivre au quotidien, mais aussi vous éviter des frais lors de l’état des lieux de sortie.

C’est une roche naturelle au pouvoir isolant contre la chaleur, le bruit et le feu. Elle se présente sous la forme de fibres très fines et fragiles. Son utilisation dans les constructions est interdite en France depuis 1997.

Ventilation

N’obstruez surtout pas les entrées d’air et bouches d’extraction, afin de garantir le renouvellement de l’air frais et éviter les moisissures.

Aérez régulièrement les pièces, notamment la cuisine et la salle de bain, propices à la condensation.


 

Robinetterie et toilettes

Faites attention aux fuites qui peuvent augmenter votre consommation d’eau et provoquer des dégâts importants.

Réparez rapidement les chasses d’eau, les robinets et les raccords défectueux.

Ne jetez pas de coton, tissus ou serviettes hygiéniques dans les WC : ils risquent d’obstruer la colonne et de provoquer des dégâts importants.

En cas d’engorgement général, prévenez la centrale d’appels au 03 44 24 94 09 ou la permanence dont le numéro est affiché dans votre cage d’escalier.


 

Chauffage et eau chaude

• La température moyenne de chauffage est limitée par la réglementation à 19°C. Lorsque vous avez réglé votre thermostat sur la température désirée, n’y touchez plus : il se charge de réguler automatiquement la température.

• Si vous disposez d’un chauffe-eau électrique individuel, réglez son thermostat sur 60°C maximum. Vous limiterez ainsi les risques d’entartrage et de brûlure.


 

Fixations

Utilisez des crochets ou des chevilles appropriés pour fixer des tableaux, des rideaux, des éléments…, afin d’éviter les dégradations. Certaines cloisons légères nécessitent des modes de fixation renforcées.

Ne perforez pas les menuiseries en PVC.

Pour les logements chauffés par le sol, ne percez ni le plafond ni le sol.


 

Sols

Dalles plastiques, linoléum ou similaires, carrelages : évitez le lavage à grande eau et utilisez de préférence des produits spécialement adaptés à la nature du revêtement.

Moquette : pour l’entretien courant, l’aspirateur ou le balai mécanique suffisent. Périodiquement, un shampooing avec un produit spécial peut être effectué.

Parquet : vernis ou ciré, utilisez les produits adéquats.


 

Balcons, terrasses, loggias

Disposez les jardinières à l’intérieur des balcons et évitez tout ruissellement sur les façades lors de l’arrosage de vos plantes.

Veillez à tenir en parfait état de fonctionnement les écoulements d’eau.


Vos questions sur l’amiante

Généralités :

  1. Qu’est-ce que l’amiante ? 
  2. Pourquoi avoir utilisé de l’amiante dans la construction des bâtiments et l’avoir ensuite interdit ? 
  3. Où peut-on trouver de l’amiante ? 
  4. Y a-t-il un danger si l’on touche de l’amiante ?
  5. Vivre dans un logement qui contient de l’amiante est-il dangereux pour ma santé ou celle de mes enfants ? 
  6. Comment sait-on s’il y a de l’amiante ?
  7. Quelle est la réglementation sur l’amiante ? Quelles sont les obligations des bailleurs tels que Oise Habitat ? 

Dans le cadre de travaux réalisés par Oise Habitat :

  1. J’ai bénéficié de travaux de réhabilitation il y a quelques années sans toutes ces précautions à l’égard de l’amiante. Ai-je été mis en danger pendant les travaux ?Le suis-je encore ? 
  2. Les travaux de réhabilitation vont-ils être dangereux pour la santé ? Doit-on rester dans le logement ? 
  3. Pourquoi vous ne désamiantez pas mon logement ? 
  4. Qui intervient pour procéder au désamiantage ? Quelles sont les mesures particulières qui sont prises ? 
  5. Qu’est-ce qui me certifie que les ouvriers sont bien habilités ?
  6. Que fait-on des déchets « amiantés » ? 

Dans le cadre de travaux réalisés par les locataires :

  1. Comment dois-je procéder si je veux faire des travaux dans mon logement ?
  2. Je souhaiterais réaliser des travaux d’embellissement mais je ne peux ni percer   ni poncer, comment faire ? 
  3. Je veux faire faire des travaux chez moi par une entreprise mais il y a de l’amiante. Que dois-je faire ? 

Les réponses sur l’amiante

  • Qu’est-ce que l’amiante ? C’est une roche naturelle au pouvoir isolant contre la chaleur, le bruit et le feu. Elle se présente sous la forme de fibres très fines et fragiles. Son utilisation dans les constructions est interdite en France depuis 1997.

 

  • Pourquoi avoir utilisé de l’amiante dans la construction des bâtiments et l’avoir ensuite interdit ? L’amiante a des propriétés isolantes et mécaniques (pouvoir rigidifiant) performantes. C’est la raison pour laquelle ce matériau a été utilisé dans le bâtiment. Avec l’évolution des connaissances scientifiques et la découverte de son caractère dangereux, l’utilisation de l’amiante a été interdite dans toutes les nouvelles constructions à partir de 1997.

 

  • Où peut-on trouver de l’amiante ? Dans les enveloppes isolantes des canalisations, dans les conduits de ventilation ou de chauffage, plafonds (principalement dans les sous-sols et garages), dans certaines toitures (amiante-ciment en plaque) ou panneaux intérieurs de façade légère, dans les canalisations de descente des eaux pluviales ou usées, conduits de vide-ordures…Dans des matériaux du type ciment, revêtements, colle des faïences et des dalles de sol, peinture, enduits muraux, mastics de joints de fenêtres,…

 

  • Y a-t-il un danger si l’on touche de l’amiante ? Aujourd’hui, scientifiques et professionnels du bâtiment disposent d’une bonne connaissance des risques et des moyens de traitement. Pour l’amiante incorporé dans des matériaux rigides : il n’y a pas de danger par simple contact. Ce n’est qu’en cas de découpe, arrachage, ponçage ou perçage qu’il y a un risque d’inhalation de poussières d’amiante. Ces interventions doivent être réalisées par du personnel formé.

 

  • Vivre dans un logement qui contient de l’amiante est-il dangereux pour ma santé ou celle de mes enfants ? Dans le cadre d’un usage normal de votre logement, il n’y a pas de danger avéré à ce jour. Ce n’est qu’en cas de travaux de découpe, arrachage, ponçage ou perçage qu’il y a un risque d’inhalation de poussières d’amiante. Celles-ci sont, en effet, produites lorsque les matériaux subissent une de ces actions.

 

  • Comment sait-on s’il y a de l’amiante ? La date de délivrance du permis de construire est une 1ère indication : l’amiante a été interdit en 1997. On n’en trouve donc pas dans les logements construits après cette date. Avant 1997, seul un repérage pourra le dire. Oise Habitat a réalisé tous les diagnostics nécessaires. Ceux concernant les parties communes vous ont été transmis par courrier. Ceux concernant votre logement sont consultables sur rendez-vous via l’adresse mail : communication.amiante@oisehabitat.fr

 

  • Quelle est la réglementation sur l’amiante ? Quelles sont les obligations des bailleurs tels que Oise Habitat ? En tant que bailleur, Oise Habitat a l’obligation de réaliser un dossier technique amiante (DTA) sur les parties communes et un dossier amiante des parties privatives (DAPP) dans les logements. La fiche récapitulative du DTA a d’ores et déjà été communiquée aux locataires. Les résultats du DAPP sont consultables par les locataires, sur rendez-vous, par le biais de l’adresse mail suivante : communication.amiante@oisehabitat.fr Avant le lancement de travaux qui lui incombent, le bailleur doit procéder à un repérage avant travaux.

 

  • J’ai bénéficié de travaux de réhabilitation il y a quelques années sans toutes ces précautions à l’égard de l’amiante. Ai-je été mis en danger pendant les travaux ? Le suis-je encore ? Ce sont principalement les professionnels du bâtiment qui sont exposés, en raison d’une exposition répétée et prolongée. La réglementation répond au principe de précaution.
    A l’époque les travaux ont été réalisés selon les règles en vigueur. Depuis, la réglementation a évolué et les ouvriers doivent respecter un mode opératoire précis quand il y a présomption de présence d’amiante : isoler la zone de travail, mettre une tenue spéciale, porter un masque, etc.

 

  • Les travaux de réhabilitation vont-ils être dangereux pour la santé ? Doit-on rester dans notre logement ? Toutes les précautions de sécurité sont prises pour maîtriser le risque. Les ouvriers sont formés à l’intervention et à la protection des tiers. Seule l’inhalation de fibres d’amiante peut entraîner un risque pour la santé. C’est la raison pour laquelle les ouvriers portent des tenues spéciales. Par précaution, une zone de travail est définie et isolée du reste du logement. Seuls les professionnels y pénètrent et les locataires en sont exclus.
    Selon la durée et le type de travaux et selon l’importance des travaux, vous pourrez rester dans votre logement ou votre bailleur vous demandera de quitter les lieux temporairement.

 

  • Pourquoi vous ne désamiantez pas mon logement ? Aujourd’hui, scientifiques et professionnels du bâtiment disposent d’une bonne connaissance des risques et des moyens de traitement. Il n’y a pas de danger par simple contact. Ce n’est qu’en cas de découpe, arrachage, ponçage ou perçage qu’il y a un risque d’inhalation de poussières d’amiante. C’est pourquoi la loi et la réglementation actuelle n’obligent pas au désamiantage.

 

  • Qui intervient pour procéder au désamiantage ? Quelles sont les mesures particulières qui sont prises ? Seules des entreprises spécialisées et certifiées dont le personnel a été spécifiquement formé sont habilitées à intervenir. Elles prennent toutes les mesures nécessaires : isolement des zones de travail, tenue spéciale, port d’un masque.

 

  • Qu’est-ce qui me certifie que les ouvriers sont bien habilités ? Lorsque les entreprises répondent à nos marchés, elles doivent nous communiquer un certain nombre d’attestations et de certificats prouvant que leur personnel est formé et qu’elles ont donc les habilitations nécessaires. Sans attestation de compétences, elles ne peuvent être retenues.

 

  • .Que fait-on des déchets « amiantés » ? La réglementation prévoit un traitement particulier pour ce type de déchets : ils sont conditionnés puis traités dans des centres de traitement spécialisés.

 

  • Comment dois-je procéder si je veux faire des travaux dans mon logement ?  Pour tous travaux de transformation du logement, de démolition d’une cloison, de pose d’une cuisine équipée, un seul principe : prévenir son bailleur au préalable.
    Cf article 6.2 du contrat de location : Obligations du locataire : ne pas transformer les locaux et équipements loués sans l’accord écrit du propriétaire, à défaut de cet accord, ce dernier peut exiger du locataire, à son départ des lieux, leur remise en état…

 

  • Je souhaiterais réaliser des travaux d’embellissement mais je ne peux ni percer ni poncer, comment faire ? Il existe, aujourd’hui, des moyens de substitution permettant d’éviter de recourir aux percements ou au ponçage.
    Exemple : dans le cadre de la pose d’un nouveau revêtement de sol, il est tout à fait possible de procéder par recouvrement de l’ancien sans collage ni percement. Pour poser des rideaux, il existe des barres extensibles ou des modèles à coller. N’hésitez pas à vous renseigner dans les magasins de bricolage.

 

  • Je veux faire faire des travaux chez moi par une entreprise mais il y a de l’amiante. Que dois-je faire ? Pour tous travaux de transformation du logement, y compris par une entreprise ou un artisan, un seul principe : prévenir son bailleur au préalable. S’il y a présence d’amiante, à proximité ou dans la zone de travaux envisagée, vous devrez faire appel à une entreprise habilitée disposant de personnel formé. Suivant les cas, Oise Habitat pourra tenir à disposition de l’entreprise, le repérage avant travaux.

 

En savoir plus :